Fermer

Faire un don

Rappel des status de l'association FORMINDEP

Article 8 - Ressources

Le conseil d’administration, en cas de doute, s’assure que l’origine des dons, avantages ou subventions proposés à l’association ne contreviennent pas aux objectifs de l’association précisés dans l’article 2 des présents statuts.

Les ressources de l’association comprennent :

Le Formindep étant une association reconnue d’intérêt général, faire un don génère l'envoi par courriel d'un reçu fiscal permettant une réduction d'impôt.


l'association Formindep

S'abonner à notre lettre d'information

Espace Adhérents

Actualités

Actualités

illustration d'actualités

Santé, le trésor menacé

Les éditions L’Atalante publient à la fin du mois de janvier, le dernier ouvrage d’Antoine Vial : Santé, le trésor menacé. Nous l’avons lu.

Actualités

illustration d'actualités

Les facs de médecine les plus indépendantes vis-à-vis de l’industrie pharmaceutique

Paul Scheffer, Université Paris 8 – Vincennes Saint-Denis Lien vers le site dédié FACS.FORMINDEP.ORG C’est une première en France. Les facultés de (...)

La transparence est une course de fond- Loi "sunshine" : quatre ans et toujours pas appliquée

Illustration Le 21 janvier 2016, le Conseil Constitutionnel jugeait l’article 178 de la loi « modernisation de notre système de santé » conforme à la Constitution. La transparence des contrats des personnels de santé avec les industries de santé serait-elle enfin acquise ? Retour sur 4 années de tergiversations, 4 années d’obstruction des firmes, des élus, du gouvernement, et (...)

Dépistage organisé du cancer du sein

Un dépistage inadapté au génie évolutif de la maladie, condamné à l’inefficacité.- Démystifier le diagnostic précoce par la mammographie

Illustration Le cancer du sein est un modèle pour la cancérologie classique. Il siège dans un organe externe, facile d’accès, non vital, susceptible de chirurgie radicale. Le diagnostic peut être fait pour de petites tumeurs à peine palpables et quelquefois, grâce à l’imagerie, pour des lésions millimétriques infra cliniques. Ainsi, tous les ingrédients semblent réunis pour faire du (...)

Vous êtes ici

Accueil> Actualités
Flux RSS A+ A- Voir les commentaires
Dernière mise à jour : mercredi 6 janvier 2016

Les nouvelles du front

Les nouvelles du front de l’indépendance de la formation et de l’information médicale à travers le monde...

Articles publiés dans cette rubrique

  • illustration d'article

    Régression spontanée de cancers du sein à grande échellePublié le vendredi 5 décembre 2008

    Selon une étude publiée dans une revue internationale de référence, nombre de cancers dépistés par la mammographie régressent spontanément.

  • illustration d'article

    Acomplia° c’est fini !Publié le jeudi 23 octobre 2008

    Une bonne mais bien tardive nouvelle !
    L’Acomplia° (rimonabant) commercialisé par Sanofi-Aventis, vient d’être enfin retiré du marché européen ce 23 octobre 2008, suite à la recommandation de l’Agence européenne du médicament. Télécharger le communiqué de presse de l’EMEA.
    Ce médicament, commercialisé pour la prise en charge des patients obèses, que les Etats-Unis ont toujours refusé de commercialiser, a eu depuis 2006 largement le temps de faire ses dégâts en Europe et en France.
    Les médecins leaders (...)

  • illustration d'article

    L’agence italienne du médicament mise au pasPublié le dimanche 17 août 2008

    En mai dernier des responsables de l’agence italienne du médicament (AIFA) avaient été impliqués dans un scandale, accusés d’avoir accordé des AMM de médicaments en échange de paiements des firmes. Les firmes Bayer et GSK ont été citées dans la presse italienne, mais ont bien sûr démenti.
    Ce scandale avait créé un malaise jusqu’au niveau européen, puisqu’un des responsables italiens impliqué avait également des responsabilités importantes au sein de l’agence européenne du médicament (EMEA).
    L’occasion était (...)

  • illustration d'article

    Le “ghostwriting” ou l’écriture en sous-main des articles médicauxPublié le mardi 15 juillet 2008

    Le 12 novembre 2007, le Docteur Jean E. Sealey de la Cornell University (New York), spécialiste reconnue de l’hypertension artérielle, reçoit un message électronique qui la rend perplexe.
    Ce message, émis par une employée d’une société britannique de consultants dans le domaine du médicament lui propose d’apposer son nom comme seul auteur d’un résumé d’article scientifique. Banal pour une chercheuse renommée, me direz-vous. Mais dans ce cas, le Dr Jean E. Sealey n’avait rien à faire, seulement à donner (...)

  • illustration d'article

    Quand les firmes pharmaceutiques se sucrent avec le diabètePublié le mardi 15 juillet 2008

    .
    Dans son numéro d’avril 2008, la revue Pharmaceutiques qui se présente comme « la revue mensuelle des cadres de l’industrie et des décideurs institutionnels du monde de la santé » donne des informations intéressantes sur le marché mondial des médicaments antidiabétiques.
    En 2007 la classe médicamenteuse des glitazones représenterait à elle seule plus de 50 % du chiffre d’affaires des antidiabétiques oraux. Cette classe comporte deux médicaments, la pioglitazone, commercialisée sous la marque Actos° (...)

  • illustration d'article

    La campagne de dé-désinformation des médecins de la RéunionPublié le mercredi 14 mai 2008

    De plus en plus fréquemment, comme ne cesse de le révéler le Formindep, certains messages sanitaires adressés au public et aux soignants sont biaisés du fait de conflits d’intérêts dissimulés. Ces messages bénéficient souvent de forts relais médiatiques, financiers, etc., et rendent difficiles une communication équilibrée et fiable entre les médecins et les patients, pourtant indispensable à des choix éclairés pour des soins de qualité.
    Pour contrer ces désinformations l’Union Régionale des Médecins (...)

  • illustration d'article

    L’impact de la torture sur l’obtention d’aveux est limitéPublié le dimanche 13 avril 2008

    Voici le texte d’un article signé de Yves Mamou, paru dans Le Monde du 12 avril 2008 daté du 13 : L’impact des visiteurs médicaux sur les dépenses de santé est limité
    « Les laboratoires pharmaceutiques, qui dépensent 3 milliards d’euros par an pour promouvoir leurs produits auprès de 25 000 médecins, subissent régulièrement les foudres des corps de contrôle de l’Etat et de la Sécurité sociale pour ces visites médicales.
    Une étude menée par Cegedim, leader mondial des bases de données médicales, (...)

  • illustration d'article

    Le coût de la philanthropiePublié le dimanche 6 avril 2008

    Comment et combien les firmes pharmaceutiques investissent dans la formation des médecins. L’Australie révèle les faits et les chiffres. Edifiant.

  • Proximologie®, Novartis, la SFMG et la FPCPublié le samedi 8 mars 2008

    En février 2008, le Formindep a soulevé l’affaire de la Proximologie®. Proximologie® est une marque déposée de la firme Novartis qui a inventé ce mot pour définir les interactions entre les malades et leurs proches. Ce concept important par ailleurs est promu par Novartis assez spécifiquement dans le cadre des pathologies soignées par ses médicaments. Etonnant, non ?
    Pour la promotion de cette marque en milieu hospitalier, Novartis peut compter sur le soutien d’organismes aussi prestigieux (et (...)

  • L’influence invisible : le dossierPublié le samedi 8 mars 2008

    Ce dossier du Formindep consacré aux « influences invisibles » se présente en deux parties. Des influences qui, comme le dit si clairement le dessin de Pinter ci-contre, enferment les soignants dans la bulle pharmaceutique qui les empêche d’accéder réellement aux patients .
    La première partie du dossier regroupe les traductions en français de deux articles du British Medical Journal et un du New York Times.
    Le premier article s’intitule « L’influence invisible » et a donné son nom à ce dossier. Il (...)

Commentaires

AVERTISSEMENT : les commentaires postés en réponse aux articles n'engagent pas le Formindep et sont publiés sous la seule responsabilité de leurs auteurs.

Le forum bénéficie d'une modération a priori. Les commentaires anonymes ou identifiés par un pseudo, ou ne respectant pas les règles légales ou de bienséance ne seront pas publiés.