Fermer

Faire un don

Rappel des status de l'association FORMINDEP

Article 8 - Ressources

Le conseil d’administration, en cas de doute, s’assure que l’origine des dons, avantages ou subventions proposés à l’association ne contreviennent pas aux objectifs de l’association précisés dans l’article 2 des présents statuts.

Les ressources de l’association comprennent :

Le Formindep étant une association reconnue d’intérêt général, faire un don génère l'envoi par courriel d'un reçu fiscal permettant une réduction d'impôt.


l'association Formindep

S'abonner à notre lettre d'information

Espace Adhérents

Actualités

Actualités

illustration d'actualités

Santé, le trésor menacé

Les éditions L’Atalante publient à la fin du mois de janvier, le dernier ouvrage d’Antoine Vial : Santé, le trésor menacé. Nous l’avons lu.

Actualités

illustration d'actualités

Les facs de médecine les plus indépendantes vis-à-vis de l’industrie pharmaceutique

Paul Scheffer, Université Paris 8 – Vincennes Saint-Denis Lien vers le site dédié FACS.FORMINDEP.ORG C’est une première en France. Les facultés de (...)

La transparence est une course de fond- Loi "sunshine" : quatre ans et toujours pas appliquée

Illustration Le 21 janvier 2016, le Conseil Constitutionnel jugeait l’article 178 de la loi « modernisation de notre système de santé » conforme à la Constitution. La transparence des contrats des personnels de santé avec les industries de santé serait-elle enfin acquise ? Retour sur 4 années de tergiversations, 4 années d’obstruction des firmes, des élus, du gouvernement, et (...)

Dépistage organisé du cancer du sein

Un dépistage inadapté au génie évolutif de la maladie, condamné à l’inefficacité.- Démystifier le diagnostic précoce par la mammographie

Illustration Le cancer du sein est un modèle pour la cancérologie classique. Il siège dans un organe externe, facile d’accès, non vital, susceptible de chirurgie radicale. Le diagnostic peut être fait pour de petites tumeurs à peine palpables et quelquefois, grâce à l’imagerie, pour des lésions millimétriques infra cliniques. Ainsi, tous les ingrédients semblent réunis pour faire du (...)

Vous êtes ici

Accueil> Médiathèque
Imprimer Flux RSS A+ A- Voir les commentaires
vendredi 13 avril 2012 - par Formindep

Médicaments sans ordonnance : les bons et les mauvais !

de Jean-Paul GIROUD

"Médicaments sans ordonnance, les bons et les mauvais !" du Pr Jean-Paul GIROUD [1] est un guide d’automédication, qui ne se contente donc pas de comparer les différents médicaments disponibles. Partant de 120 symptômes, le guide propose de façon très pédagogique les questions à se poser : quels sont les signes qui doivent faire rechercher un avis médical (et refermer ce guide), quelles mesures non médicamenteuses peuvent
être prises, et enfin en absence de signe de gravité et en cas d’insuffisance des mesures alternatives préconisées, quel médicament
privilégier parmi 4000 disponibles sans ordonnance.

Pour ce faire, Jean-Paul Giroud attribue une note à chaque spécialité, fondée sur des critères d’efficacité et de sécurité (présence d’allergènes notamment).
C’est aussi l’occasion pour le lecteur de constater qu’une même molécule peut être vendue sous de nombreux noms de marques, et à des prix très variables, et que bon nombre de spécialités courantes ont une efficacité au mieux proche du placebo.

Les 60 premières pages de l’ouvrage sont d’utilité publique, car elles détaillent de façon très claire les notions indispensables au bon usage du médicament, qu’il soit soumis à prescription ou non. Comme l’écrit l’auteur "l’AMM (..) n’est malheureusement pas un gage d’efficacité ni de bonne tolérance", et ce guide est un outil utile pour séparer le bon grain de l’ivraie, et rationnaliser le recours à la médication.

Post Scriptum :

Médicaments sans ordonnance, les bons et les mauvais !
du Pr Jean-Paul GIROUD
- Editeur : Editions de la Martinière (17 mars 2011)
- Collection : HORS COLL
- ISBN-10 : 2732444677
- ISBN-13 : 978-2732444673
- Broché : 571 pages - 24,03 €

[1Membre de l’académie nationale de Médecine, membre de la commission de pharmacovigilance et expert auprès de l’OMS, le Pr GIROUD est docteur en médecine à la faculté de Paris et docteur en philosophie à l’université de Londres, et a été directeur d’unité de recherche au CNRS de 1974 à 2002, et de 1970 à 2002, chef du service de Pharmacologie clinique de l’hôpital Cochin (Paris)

Commentaires répondre à cet article

AVERTISSEMENT : les commentaires postés en réponse aux articles n'engagent pas le Formindep et sont publiés sous la seule responsabilité de leurs auteurs.

Le forum bénéficie d'une modération a priori. Les commentaires anonymes ou identifiés par un pseudo, ou ne respectant pas les règles légales ou de bienséance ne seront pas publiés.