Fermer

Faire un don

Rappel des status de l'association FORMINDEP

Article 8 - Ressources

Le conseil d’administration, en cas de doute, s’assure que l’origine des dons, avantages ou subventions proposés à l’association ne contreviennent pas aux objectifs de l’association précisés dans l’article 2 des présents statuts.

Les ressources de l’association comprennent :

Le Formindep étant une association reconnue d’intérêt général, faire un don génère l'envoi par courriel d'un reçu fiscal permettant une réduction d'impôt.


l'association Formindep

S'abonner à notre lettre d'information

Espace Adhérents

Actualités

Actualités

illustration d'actualités

Santé, le trésor menacé

Les éditions L’Atalante publient à la fin du mois de janvier, le dernier ouvrage d’Antoine Vial : Santé, le trésor menacé. Nous l’avons lu.

Actualités

illustration d'actualités

Les facs de médecine les plus indépendantes vis-à-vis de l’industrie pharmaceutique

Paul Scheffer, Université Paris 8 – Vincennes Saint-Denis Lien vers le site dédié FACS.FORMINDEP.ORG C’est une première en France. Les facultés de (...)

La transparence est une course de fond- Loi "sunshine" : quatre ans et toujours pas appliquée

Illustration Le 21 janvier 2016, le Conseil Constitutionnel jugeait l’article 178 de la loi « modernisation de notre système de santé » conforme à la Constitution. La transparence des contrats des personnels de santé avec les industries de santé serait-elle enfin acquise ? Retour sur 4 années de tergiversations, 4 années d’obstruction des firmes, des élus, du gouvernement, et (...)

Dépistage organisé du cancer du sein

Un dépistage inadapté au génie évolutif de la maladie, condamné à l’inefficacité.- Démystifier le diagnostic précoce par la mammographie

Illustration Le cancer du sein est un modèle pour la cancérologie classique. Il siège dans un organe externe, facile d’accès, non vital, susceptible de chirurgie radicale. Le diagnostic peut être fait pour de petites tumeurs à peine palpables et quelquefois, grâce à l’imagerie, pour des lésions millimétriques infra cliniques. Ainsi, tous les ingrédients semblent réunis pour faire du (...)

Vous êtes ici

Accueil > Anne VEGA
Imprimer Flux RSS A+ A-
dimanche 19 novembre 2017

Anne VEGA

Anne Vega est docteur en anthropologie sociale et ethnologie de l’EHES-Paris et chercheuse contractuelle au LASCO (Sophiapol, EA 3932, université Paris Ouest). En s’appuyant sur des enquêtes de terrain, elle participe depuis 1990 à de nouvelles approches du travail des professionnels de la santé en France. C’est dans le cadre d’une bourse d’étude post-doctorale du CNRS-CNAMTS de deux années (2009-2011), qu’elle a tenté de mieux comprendre les faits suivants : parmi les pays européens, la France se distingue par des consommations et des prescriptions élevées de médicaments, dont l’efficacité n’a pas été démontrée. En particulier, 8 consultations de médecine générale sur 10 se terminent par une ordonnance (Rosman 2009 et 2008), avec des moyennes de prescriptions de 2,9 produits par consultation en 2002 (Amar et Pereira 2005). Afin de mieux appréhender « l’exception française », elle a alors recensé les travaux portant sur quatre axes : décisions et jugements médicaux, médicaments, laboratoires pharmaceutiques, médecine générale. Après cette revue de la littérature internationale, elle a renouvelé des entretiens et/ou des observations du travail d’une trentaine de médecins généralistes aux profils variés (en complément de précédents corpus recueillis depuis 2003 et déjà importants : Vega 2007, Vega et al. 2008, Lustman et Vega 2007 ).

Amar E., Pereira A.M., 2005, Les prescriptions des médecins généralistes et leurs déterminants, DREES, Etudes et Résultats, 440.
Lustman M., Vega. A., 2007, Les logiques des réseaux informels en médecine générale : la nécessaire personnalisation des métiers du soin ?, Sociologie Santé, 27, 3,193-211.
Rosman S., 2008, La pratique de prescription des médecins en France et aux Pays Bas. Rapport de recherche CNAM, Paris, CERMES.
-  2009, Les pratiques de prescription des antibiotiques en médecine générale en France et aux Pays-Bas, Sociologie santé, numéro spécial n°30, 81-99.
Vega A., 2007, Perceptions du travail et identité professionnelle : médecins salariés-médecins libéraux, même combat ?, Paris, La documentation Française, Dossier Solidarité et Santé, hors série.
-  2011, Cuisine et dépendance : les usages socioculturels du médicament chez les médecins généralistes français, Paris, Rapport final Cnamts, CERMES (resp. scientifique S. Fainzang, directrice de recherche INSERM, membre du CERMES).
Vega A, Cabé M-H., Blandin O., 2008, Cessation d’activité libérale de médecins généralistes : motivations et stratégies, Paris, La documentation Française, Dossier Solidarité et Santé, 6.

Site internet :


Envoyer un message

Articles publiés par cet auteur

  • illustration d'article

    Les surprescriptions de médicaments en France : le vrai méchant loup de l’industrie pharmaceutiquePublié le jeudi 8 décembre 2011

    Au regard de nombreuses études internationales, l’influence des laboratoires pharmaceutiques sur les prescriptions de médicaments n’est plus à démontrer. Suite aux différentes affaires révélées dans les médias, il est désormais connu que les pressions des industriels s’exercent conjointement en France à tous les niveaux du système de santé : à l’hôpital, en médecine de ville, via la presse professionnelle et dans les instances de régulation nationale (au sein des principaux organes de décision de mise sur le marché des produits). Pourtant, les médecins, dont les médecins généralistes, continuent dans leur grande majorité soit à collaborer activement avec les firmes, soit à dénier être influencés par ces dernières. En repartant d’abord de faits observés en médecine générale, puis en s’appuyant sur les données d’enquêtes réalisées auprès d’autres médecins, il s’agit de mieux comprendre l’origine de ces dénis, c’est-à-dire de présenter quelles sont concrètement les stratégies des industriels.